Définition : Zone de chalandise

La zone de chalandise d’un point de vente est la zone habituelle ou prévisionnelle (en cas d’ouverture) de provenance de l’essentiel des clients de ce point de vente.

Le contour de cette zone est influencé par les distances, les temps d’accès, l’attractivité du point de vente et sa concurrence.

Lors d’une étude de potentiel commercial préalable à l’ouverture d’un point de vente, la zone de chalandise est déterminée en fonction des temps de déplacement et à un degré moindre, en fonction des distances.

Pour un point de vente existant, la zone de chalandise est déterminée précisément à l’aide des adresses des clients obtenues par les moyens de paiement (chèques), les cartes de fidélité ou par une demande de code postal au passage en caisse.

La représentation de la zone de chalandise peut donner lieu à l’utilisation de courbes isochrones ou de courbes isométriques.

La zone de chalandise est souvent divisée en zone primaire, secondaire et tertiaire correspondant à des intervalles de temps de déplacement (moins de 5mn, de 5 à 10 mn, de 10 à 20 mn) qui peuvent être variables selon la nature et l’attractivité des points de vente.

L’étendue d’une zone de chalandise peut être très variable

La zone de chalandise peut également être divisée en fonction de la part de la population fréquentant le point de vente au sein de chaque zone.

L’étude de la zone de chalandise est utilisée à des fins prévisionnelles lors d’une ouverture et pour optimiser les investissements publicitaires (définition des zones de distribution des ISA, choix des emplacements d’affichage, choix des supports de presse locaux, etc..).

Ci-dessous des exemples de découpage de zones de chalandise.


Source image : Soccoalto


Source image : Le portail de la franchise

Un exemple intéressant d’impact des éléments urbains et voies d’accès sur le découpage de la zone de chalandise d’une galerie de proximité :



 

Une illustration des zones primaires, secondaires et tertiaires :