Pourquoi une proportion trop importante de liens en nofollow peut nuire au référencement naturel ?


Dans le cadre d’une analyse du profil de backinks, Google peut éventuellement décider de pénaliser plus ou moins directement un site web s’il trouve une trop grande proportion de liens externes en nofollow. Les zones nofollow sont en effet généralement utilisées sur des sites Internet au sein des espaces dont le contenu n’est pas contrôlé par l’éditeur (zone de commentaires, zone d’annonces, zone d’avis, livre d’or, etc). Le but est de décourager les pratiques de type spam de commentaires.

S’il existe un grand nombre de backlinks en zones nofollow et quasiment pas de liens dofollow, Google peut avoir légitimement une suspicion de pratiques, certes maladroites, de netlinking black hat. La probabilité de sanctions ou pénalités manuelles augmente alors.