Définition : Social publishing

Comme son nom l’indique, le social publishing est l’activité de publication éditoriale effectuée sur les réseaux / média sociaux.

Le terme de social publishing peut être utilisé pour désigner les pratiques de publication des éditeurs presse / média ou des pratiques publicitaires ou de community management mises en oeuvre par des annonceurs.

Lorsqu’on parle de publications presse, la social publishing peut être simplement un moyen de diriger une « audience sociale » vers les contenus présents sur un site web, mais il peut s’agir parfois d’une logique de publication / consultation se faisant intégralement sur les réseaux sociaux. Dans ce dernier cas, on est dans une logique de plateformisation des médias. A l’automne 2016, un éditeur de contenu comme MinuteBuzz a pris la décision de ne publier que par le biais du social publishing.

Vu du coté des marques, le social publishing est également une activité de publication sociale de contenus éditoriaux. Celle-ci peut se faire en direct à destination des abonnés sociaux de la marque (owned média) ou par du paid media en utilisant les offres publicitaires des différentes plateformes sociales. Le social publishing peut également passer par le biais des éditeurs particulièrement présents sur les médias sociaux qui intègrent le produit de l’annonceur dans leurs contenus. On est alors dans des logiques de brand publishing ou de placement produit éditorial. Ces éditeurs (MinuteBuzz, Le Démotivateur, Konbini, etc.) possèdent généralement une « maîtrise culturelle » de la production des contenus et de leur amplification sur les réseaux sociaux.

La vidéo est devenu progressivement le contenu roi du social publishing et les audiences sont souvent amplifiées par le biais de la recommandation sociale (viralité). Par ailleurs, la montée en puissance du social publishing soulève des questions relatives à la gouvernance des medias sociaux.