Définition : Reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale peut donner lieu à différentes applications dans le domaine du marketing et de la publicité. De même, il existe différents types ou degrés de reconnaissance faciale pouvant donner lieu à des usages marketing.

Le premier degré de reconnaissance faciale correspond au fait d’identifier un profil d’individu sans pour autant l’identifier formellement. Cette forme de reconnaissance faciale est utilisée parfois dans le domaine de l’affichage pour analyser l’audience des supports. La reconnaissance faciale permet alors de comptabiliser l’audience et de la caractériser éventuellement par genre et par âge. La distance et le temps passé à regarder le contenu de l’écran ou de l’affiche peuvent également être mesurés. Pour plus de détails, voir reconnaissance faciale en affichage. La reconnaissance faciale de ce type commence également à être utilisée pour l’analyse des flux de clientèles en points de vente. Dans tous les cas d’utilisation, l’anonymat des individus exposés est normalement maintenu.

Le deuxième forme de reconnaissance faciale est celle par laquelle, l’individu est reconnu et personnellement identifié par le biais de ses données biométriques. L’usage de la reconnaissance faciale peut alors favoriser l’expérience client en accélérant certains processus de traitement, de commande et de paiement. Cet usage soulève évidemment des questions éthiques et juridiques.

Théoriquement les applications de reconnaissance faciale sont un peu différentes de celles spécialisées dans la mesure de l’analyse de l’efficacité émotionnelle par facial coding ou de l’analyse de l’expression faciale.

Un exemple original de campagne marketing utilisant la reconnaissance faciale :



 

Un état des lieux de la reconnaissance faciale abordant notamment les usages dans le domaine de l’expérience client / utilisateur :