Définition : Part de voix publicitaire

La part de voix publicitaire ou PDV d’un annonceur est un indicateur de mesure de la présence publicitaire de cet annonceur rapportée à l’ensemble de la présence cumulée de tous les annonceurs ou marques de son périmètre concurrentiel.

La part de voix publicitaire peut se calculer de façon globale pour un secteur d’activité donné (investissements publicitaire de l’annonceur / investissements publicitaires totaux des acteurs du secteur) ou pour un média ou support donné (investissements publicitaires de l’annonceur sur un média / investissements publicitaires totaux des acteurs du secteur sur ce média).

Si un constructeur automobile investit 200 000 millions d’euros en publicité sur un marché et que les investissements totaux du secteur sont de 1 milliards alors sa part de voix publicitaire globale est de 20%.

Lorsque les montants d’investissements publicitaires ne sont pas accessibles, calculables ou jugés comme pertinents, la part de voix publicitaire peut se calculer également en prenant en compte d’autres indicateurs liés à l’achat d’espace (pagination, impressions, nombre de spots, audience théorique de campagne, etc.).

Le calcul de la part de voix publicitaire est un outil d’analyse de veille concurrentielle et permet de mettre en évidence d’éventuels effets de domination de l’espace publicitaire. Au niveau global, il peut être intéressant de mettre en relation la part de voix publicitaires et les indicateurs de notoriété.

La part de voix d’un annonceur sur un support ou média peut également se calculer en prenant en compte la totalité des investissements réalisés par tous les secteurs d’activités, mais dans ce cas la part de voix ne permet pas de se situer par rapport à la concurrence.

La part de voix peut être prise en compte dans le cade d’offre commerciale de régies publicitaires. Une part de voix garantie de 100% à un annonceur signifie que seul cet annonceur sera présent sur le support publicitaire. Par exemple, une part de voix de 100 % peut parfois être garantie sur la page d’accueil d’un site Internet ou plus rarement sur l’ensemble d’un site. Dans ce cas, tous les espaces ou emplacements publicitaires sont occupés par cet annonceur.

La notion de part de voix ne doit pas être confondue avec celle de part d’audience.

Un exemple de garantie d’une part de voix de 33% :