Définition : Fail marketing

Le terme anglais de « fail marketing » désigne un échec marketing. Il s’applique le plus souvent à un lancement produit ou une campagne marketing ratée. Les conséquences de certains « fails » peuvent aller au delà de la perte de l’investissement financier consenti pour le lancement produit ou pour la campagne. En effet, lorsqu’ils génèrent un véritable « bad buzz » d’ampleur notable, ils peuvent induire des coûts d’image.

L’échec marketing pouvant être considéré comme un fait normal et inévitable, notamment dans une logique de test and learn, il est en fait très présent et très courant. Cependant, le terme de fail marketing est généralement réservé aux échecs les plus retentissants.

Les « fails marketing » peuvent être dus à des erreurs ou des circonstances malheureuses. Ils sont parfois abordés dans le cadre de l’enseignement marketing dans une logique d’apprentissage par l’erreur (dans ce cas il s’agit évidemment le plus souvent de l’erreur des autres). Les types de fails les plus fréquents, ou tout au moins les plus visibles, sont les fails publicitaires.

Un exemple d’article évoquant des échecs marketing dans le domaine des « e-RP ».

 

Un exemple de fail marketing :



 

Pour d’autres illustrations, voir fail en publicité.