Définition : Donnée / data transactionnelle

La notion de donnée ou data transactionnelle fait référence aux données que possède un commerçant sur ses clients et qui proviennent d’un comportement d’achat avéré. Il s’agit des données du ticket de caisse ou du panier d’achat e-commerce. Par nature, les données transactionnelles sont précises et bien structurées.

Dans le domaine du commerce physique, les données transactionnelles sont essentiellement liées à l’historique des achats et ne peuvent généralement être utilisées pour des sollicitations marketing que pour les acheteurs identifiés par le biais d’un compte client ou d’un programme de fidélité. Dans le cadre du e-commerce, les data transactionnelles peuvent être beaucoup plus riches car elles comportent également les produits consultés et les éléments relatifs au paiement et à la livraison (voir données e-commerce).

Les données transactionnelles des enseignes de distribution généralistes de type hypermarchés sont d’une grande richesse puisqu’elles couvrent un univers de consommation très large (alimentaire, textile, PGC, etc.). En 2019 et à l’échelle mondiale Carrefour revendiquait ainsi 13 millions de transactions quotidiennes, soit 4,5 milliards de transactions annuelles sources de données transactionnelles (source).

Les données transactionnelles peuvent être utilisées directement par le commerçant dans une logique de CRM ou commercialisées dans le cadre d’une offre de fichiers ou de données publicitaires. Les données peuvent notamment être revendues aux panels de distributeurs ou par le biais d’une régie d’enseigne.

Sur le même sujet, voir également régie e-commerce et données e-commerce.

Un distributeur évoque la richesse et les usages de ses données transactionnelles :