Définition : Coût pour mille

Le coût pour mille peut revêtir deux sens selon qu’il soit abordé dans un contexte publicitaire général ou selon que l’on soit dans le domaine de la publicité display sur Internet.

Le coût pour mille en publicité « traditionnelle » :

Dans le contexte de la publicité sur les média traditionnels, le coût pour mille correspond au coût pour mille contacts publicitaires. C’est un indicateur qui permet de comparer les coûts entre différents supports d’un même media voire parfois entre différents média (mais cela a moins de sens).

Si la quatrième de couverture d’un magazine est vendue 10 000 € net pour 100 000 lecteurs, le coût pour mille est de 100 €. Un emplacement similaire vendu 15 000 € pour 200 000 lecteurs sera plus compétitif en terme de coût au contact car son coût pour mille est de 75 €.

Le critère du coût pour mille est utilisé conjointement à d’autres critères (qualité emplacement, qualité et affinité audience, impact support, etc.) pour le choix des supports dans le plan média. Il est à noter que dans ce contexte, le coût pour mille n’est pas un mode de facturation, mais un indicateur de comparaison des prix pratiqués par les supports.

Un exemple de pratique de coût pour mille garanti en radio:


 

Le Coût pour mille pour la publicité display Internet :

Sur Internet, le coût pour mille est le mode standard de valorisation et de facturation des espaces en publicité display par lequel un annonceur est facturé selon un prix de l’espace publicitaire exprimé pour mille affichages de la création (bannière, vidéo, etc.).

Le coût pour mille ou CPM correspond également au fait que, sauf exception, les volumes des campagnes sont choisis par l’annonceur, car une création publicitaire s’affiche dynamiquement sur les différentes pages supports utilisées sans que la même annonce apparaisse à chaque fois.

Dans un contexte RTB, le CPM est l’indicateur du prix des impressions publicitaires, mais celles-ci sont vendues impression par impression.

Un exemple de tarification au CPM :



 

Le coût pour mille en marketing direct :

Le coût pour mille est également un mode de facturation des fichiers en marketing direct.

Un exemple de tarification de fichiers au coût pour mille :