Définition : Base repoussoir

La notion de base repoussoir fait généralement référence à une base de données d’individus que l’on ne souhaite pas toucher lors d’une action marketing ou publicitaire. Les 2 cas les plus fréquents d’usages de bases repoussoirs sont ceux liés à la distinction prospects / clients et ceux liés aux listes d’opposition. On « enlève » alors les individus présents dans la base repoussoir de la base qu’on souhaite utiliser pour la campagne.

Dans le premier cas, on utilise la base client en base repoussoir dans le cadre d’une campagne marketing ou publicitaire de prospection / acquisition. Le but est d’éviter que les clients actuels soient touchés par la campagne. Cela pourrait en effet  conduire à un gaspillage ou une mauvaise allocation du budget ou même à des effets d’image négatifs dans le cas où un client / abonné verrait une offre promotionnelle de recrutement alors qu’il paye le plein tarif.

 



 

Dans le deuxième cas, la base repoussoir utilisée est une liste de consommateurs ayant déclarés leur opposition au fait de recevoir des messages (notamment email ou téléphone). L’usage de cette liste repoussoir est alors souvent une obligation légale (Bloctel) ou une obligation déontologique auquel se plie l’annonceur de sa propre volonté ou pour se conformer à des guidelines prestataires (ESP).

Les bases repoussoir furent surtout à l’origine utilisées dans le cadre du marketing direct postal puis par la suite dans le domaine de l’emailing en acquisition. Elles peuvent également désormais être utilisées dans le cadre de campagnes publicitaires digitales en utilisant des cookies repoussoirs et éventuellement des procédures de CRM onboarding.

Un exemple d’illustration d’usage d’une base repoussoir :