Quelle est la différence entre liste d’opposition et fichier repoussoir ?


Dans le domaine du marketing direct, une liste d’opposition est généralement une liste d’individus ayant expressément exprimé le souhait de ne pas être l’objet d’un contact commercial sur un canal marketing donné.  La forme de liste d’opposition la plus connue est la liste d’opposition au démarchage téléphonique avec notamment la liste Bloctel récemment mise en place dans le contexte français. Il peut y avoir parfois d’autres tentatives de mise en place de listes analogues pour d’autres canaux marketing.

Selon les contextes, l’usage de la liste d’opposition pour expurger les individus « réfractaires » avant une campagne peut être rendu obligatoire par la loi ou être une « préconisation » d’une charte déontologique professionnelle. En dehors de l’aspect légal ou déontologique, ce nettoyage permet également d’éviter des dépenses à priori inutiles sur des cibles très peu réceptives.

Un fichier ou une liste repoussoir est aussi employée pour expurger des individus figurant dans un fichier utilisé pour une campagne marketing. Cette fois, l’opération se fait cependant à l’initiative de l’annonceur / agence sans que les individus cibles soient forcément partie prenante.

Le cas le plus classique d’usage d’une liste repoussoir est celui par lequel on utilise la liste de clients actuels en fichier repoussoir pour éviter qu’ils reçoivent une offre promotionnelle de bienvenue. Cela constituerait une dépense inutile et l’offre pourrait de plus être mal perçue par les clients actuels payant le plein tarif.

Un établissement de crédit peut également employer en fichier repoussoir une liste d’individus pour lesquels des incidents de paiement ont déjà eu lieu.

Une liste d’opposition est donc utilisée en tant que fichier repoussoir, mais tous les fichiers repoussoirs ne sont pas des listes d’opposition.