Définition : Publi-exposition

Le terme de publi-exposition est généralement utilisé pour désigner une exposition consacrée à une marque et à ses produits et réalisée en collaboration avec un musée ou une autre institution culturelle. L’exposition est alors créée à l’initiative de la marque et la collaboration peut prendre la forme d’un mécénat culturel ou d’une simple location de salle. Le terme de publi-exposition a semble-t-il été utilisé pour la première fois par Didier Rykner journaliste et historien de l’art français en 2009.

Le terme est utilisé par analogie avec les termes de publi-rédactionnel ou de publi-reportage utilisés depuis longtemps dans le domaine de la presse. Pour la marque, il s’agit donc « d’utiliser » la caution d’un musée ou d’un établissement culturel comme celle du titre de presse est utilisée dans le cadre du publi-reportage.

Une exposition organisée en toute autonomie par une marque dans ses locaux ou dans des locaux privés n’est donc pas théoriquement une publi-exposition dans la mesure où il n’y a pas de mélange des genres entre la vocation culturelle et les objectifs commerciaux. De même, une exposition organisée en toute indépendance par un musée et consacrée à une marque sans qu’elle ait un droit de regard n’est pas non plus une publi-exposition.

Le terme de publi-exposition est le plus souvent utilisé dans un sens critique qui vise à souligner l’utilisation faite de la caution culturelle et patrimoniale d’un musée et le fait que ce dernier n’assure pas sa mission publique de médiation neutre à l’égard de la marque promue.

Pour la marque, la publi-exposition est un vecteur d’exposition médiatique et surtout d’image puisqu’elle élève potentiellement ses produits au rang d’oeuvre d’art et lui donne une dimension de patrimoine culturel. Pour plus de détails, voir exposition de marque.

Le site « Louvre pour tous » évoque / dénonce dans un article intéressant le phénomène des publi-expositions et met à jour un recensement au niveau français :