Définition : Prime au premier entrant

L’expression de « prime au premier entrant » est généralement utilisée pour désigner le fait qu’être le premier à pénétrer un marché s’accompagne du bénéfice d’un ensemble d’avantages constituant cette « prime ».

Les avantages les plus souvent évoqués comme composant cette prime au premier entrant sont :
– l’absence temporaire de concurrence
– une plus grande latitude de fixation du prix liée à cette absence de concurrence
– une couverture médiatique éventuelle obtenue lors du lancement
– l’établissement de barrières à l’entrée pour les entrants futurs
– la création de barrières à la sortie pour les premiers clients conquis
– des avantages SEO pour les e-commerçants
– effets vertueux et économie d’échelle
– etc..

La notion de prime au premier entrant est sujette à débat car la position peut aussi induire des coûts ou désavantages spécifiques (voir premier entrant) et il existe évidemment de nombreux acteurs étant partis les premiers mais n’ayant pas finalement rencontré le succès sur un marché s’étant finalement avéré porteur et viable.

Il semble cependant que, toutes choses égales par ailleurs, la prime au premier entrant soit souvent réelle. Notamment, lorsque, en fonction de l’activité, il existe un potentiel de barrières à l’entrée pour les concurrents et de barrières à la sortie pour les clients.

Un exemple de remise en question du concept de prime au premier entrant qui a le mérite de montrer que la prime n’est pas toujours présente ou ne suffit pas toujours. On peut cependant trouver le propos un peu trop excessif.