Définition : Dernier kilomètre

Le terme de dernier kilomètre fait généralement référence au fait que dans le cadre d’un dispositif de livraison de commande à domicile, c’est essentiellement le dernier kilomètre « parcouru » par le colis qui est le plus difficile à gérer et qui est le plus coûteux. La problématique du « dernier kilomètre » est montée en puissance avec le développement du e-commerce et avec l’explosion du nombre de colis livrés. On considère souvent que la gestion du dernier kilomètre représente de 25 à 30% du coût de livraison total.

Le dernier kilomètre est souvent complexe à gérer car il comprend la livraison effective du produit et la problématique de la disponibilité et de la présence de la personne devant réceptionner le colis (hors gabarit boîte à lettre). Ce dernier kilomètre est par ailleurs coûteux, car les frais de transports ne sont généralement plus partagés ou mutualisés avec les autres colis présents dans le camion.

Le terme de dernier kilomètre est avant tout une image permettant d’illustrer la problématique de la non mutualisation des coûts en « bout de chaîne »  et la problématique de la nécessaire disponibilité d’un réceptionnaire. Dans la pratique, en zone rurale cela peut être les 10 ou 20 derniers kilomètres qui ne sont plus mutualisables, ou seulement les cents derniers mètres pour un dispositif de livraison urbain avec un fort maillage des clients.

La livraison en points relais ou en casiers est un moyen de répondre aux défis logistiques et financiers du « dernier kilomètre ».

L’usage de l’expression du dernier kilomètre a également généré celle du premier kilomètre qui constitue un autre défi logistique.

Un exemple original de concept de véhicule de livraison censé optimiser la gestion du dernier kilomètre :