Définition : Communication sensible

Le concept de communication sensible a été popularisé par Thierry Libaert et Didier Heiderich dans le cadre de leur activité liée à l’observatoire international des crises et est alors défini comme « l’ensemble des actions de communication réalisées par une entreprise ou une organisation et destinées à défendre ses intérêts, ses objectifs, ses dirigeants ou son image lorsque ceux-ci sont mis en cause ou risquent de l’être ». Outre l’acceptation et la compréhension du message par ses différents publics, un des objectifs essentiels de la communication sensible est alors d’éviter et prévenir la crise.

La communication sensible concerne notamment les domaines de la communication d’acceptabilité et de la communication du risque.

La communication dite sensible se pose alors comme un complément nécessaire à la communication de crise. Il est cependant également possible de concevoir la communication sensible comme un des éléments de la communication de crise si on considère que cette dernière ne se cantonne pas à la gestion des crises mais également à l’aspect prévention de ces crises.