Définition : A/B testing e-commerce

Comme son nom l’indique, l’A/B testing e-commerce regroupe les pratiques de tests réalisées sur un site ou une application marchandes afin d’améliorer son efficacité commerciale. Dans une interview donnée au JDN en juin 2016, le CEO de Booking.com déclarait que plus de 1000 A/B tests étaient réalisés chaque jour.

Les domaines faisant généralement l’objet de tests sont :
– la page d’accueil
– la descente produit
– l’organisation et les éléments de la fiche produit
– le bloc de réassurance
– les boutons de mise au panier et de commande (couleur, intitulé, call to action,..)
– les éléments du tunnel ou entonnoir de commande
– etc.

Lors des tests e-commerces, les KPI pris en compte pour juger de l’efficacité des versions testées sont généralement :
– le taux de conversion
– le panier moyen
– le taux de mise au panier
– etc.

Dans l’environnement e-commerce, les A/B tests peuvent être réalisés « manuellement » au coup par coup. Cependant lorsque leur usage devient régulier et « industrialisé », ils sont réalisés à l’aide de plateformes d’A/B testing.

Pour plus de détails et d’illustrations sur les pratiques et outils de l’A/B testing e-commerce, voir le lexique de l’A/B testing qui regroupe plus de 50 termes spécifiques.

Selon le baromètre de l’A/B testing et de la personnalisation de Converteo / Kameleoon, près des 2/3 des sites e-commerce interrogés pratiquaient l’A/B testing en 2017 :



 

Quelques exemples d’A/B tests sur des sites e-commerce :



 

Une vidéo dans laquelle un responsable du Club Méditerranée revient sur une série d’A/B tests en partageant les résultats obtenus et les enseignements méthodologiques et pratiques :



 

Un webinar sur l’A/B testing en environnement e-commerce :



 

 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn