Définition : M-réputation

Le terme de m-réputation est un « faux ami », il ne désigne pas la réputation d’une entreprise dans le domaine du marketing digital mobile, mais plus précisément la réputation d’une application mobile. La réputation d’une application est alors constituée de ses éléments publics d’appréciation formulés par ses utilisateurs. Ceux-ci se trouvent principalement sur les stores ou magasins d’applications.

La réputation d’une application mobile est un élément clé du taux de chargement / installation enregistré sur les stores d’applications. Elle est notamment particulièrement importante pour des applications mobiles dont l’éditeur est inconnu des candidats au téléchargement et qui ne bénéficient pas d’un capital de confiance et pour des applications dont l’installation est impulsive et considérée comme accessoire. Dans ces cas, la mention de bugs ou crashes peut être rédhibitoire. Ces derniers peuvent être partiellement limités par des soft launches.

Selon le baromètre EBG-Open Group des usages mobiles, les 4 premières raisons de choix d’une application sont :
– Le bouche-à-oreille (54,9 %)
- Les commentaires sur les stores (44,4 %)
– Les notes sur les stores (41,3 %)
- Le nombre de notes sur les stores (27,9 %)

L’éditeur d’une application mobile peut gérer sa m-réputation en soignant la qualité de son application et par différentes techniques permettant d’ « orienter » la collecte d’évaluations en sa faveur et par une démarche de gestion de ces évaluations.

L’optimisation de la m-réputation est complémentaire du volet technique de l’ASO.

Un exemple d’application d’une grande marque française souffrant d’une mauvaise M-réputation sur Google Play :



 

Deux points clés intéressants retenus à l’issue d’un événement dédié à la m-réputation :