Définition : Droit d’entrée franchise

Dans le cadre d’une franchise, le droit d’entrée correspond à un droit d’adhésion que doit payer tout nouveau franchisé au franchiseur. Le droit d’entrée est normalement un moyen pour le franchiseur d’amortir les coûts initiaux de mise en place de la franchise (études, développement du concept, investissements marketing, etc.) et les coûts spécifiques liés à l’arrivé de ce nouveau franchisé (formation, accompagnement, étude locale, etc..).

Dans la pratique, le montant du droit d’entrée dans la franchise n’est souvent pas directement lié aux coûts évoqués ci-dessus, mais dépend également de la notoriété de la franchise et de la concurrence éventuelle entre différents réseaux sur un même domaine d’activité.

Dans certains réseaux, le droit d’entrée est négociable. Il est en général également adapté quand un même franchisé ouvre un nouveau point de vente dans le réseau.

Un droit d’entrée peut aller de quelques milliers d’€ à plus de 20 000 €. Des droits d’entrée élevés pour une franchise qui n’a pas fait ses preuve peut être « suspect » et indiquer que le modèle économique du franchiseur est plus basé sur les droit d’entrée que sur la réussite commerciale de son concept auprès des consommateurs.

Un exemple d’éléments compris dans le droit d’entrée en franchise :



 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn