Définition : Content shock

L’expression « content shock » est utilisée pour désigner le fait que la production de contenus disponibles sur Internet augmente beaucoup plus vite que le temps et l’attention disponibles des individus à qui sont destinés ces contenus. Ce phénomène se traduit mécaniquement par une baisse de l’audience potentielle de chaque contenu produit et donc par une baisse de la rentabilité de la production de contenu (si le coût de production de varie pas). La baisse concerne non seulement l’audience mesurée par des indicateurs quantitatifs de types « pages vues » ou « portée sociale », mais elle concerne aussi souvent l’attention portée au message (défilement des fils d’actualités sociaux).

Sur un plan économique et marketing, le content shock illustre donc le phénomène d’une baisse tendancielle de la rentabilité de la production de contenus appréhendée au niveau global.

La phénomène content shock touche les éditeurs qui se financent par la publicité, les marques et annonceurs mettant en place des politiques et stratégies de content marketing (marketing des contenus) mais aussi les stratégies de publications sociales.

Par nature, le phénomène du content shock touche surtout les contenus de faible qualité ou peu différenciés, notamment dans une approche de content marketing B2B. Cependant, même les contenus de qualité peuvent être touchés, car ils deviennent moins visibles en étant noyés dans la production de contenus.

Les producteurs de contenus peuvent tenter de répondre au « content shock » en baissant les coûts de production, en jouant la qualité ou développant des stratégies de snackable content.

L’illustration visuelle classique du « content shock » :