Définition : Click flooding

Dans le contexte de la promotion des applications mobiles, le click flooding est une forme particulière de fraude qui vise pour un partenaire rémunéré à la performance (installations de l’application mobile) à faire croire à l’éditeur de l’application qu’une partie de ses installations organiques sont en fait des installations générées par le partenaire fraudeur.

Dans le cadre du clic flooding, le partenaire fraudeur (le plus souvent un éditeur d’application) va provoquer techniquement un grand nombre de clics artificiels et fictifs qui sont rattachés à des identifiants de mobinautes dans l’espoir que ces derniers installent ensuite l’application sans que le fraudeur y soit en fait pour quelque chose. Le click flooding est en général pratiqué ou généré par des applications gratuites qui parfois tourne en permanence en arrière plan sur les smartphones des utilisateurs inconscients du phénomène.

La pratique du click flooding vise surtout les éditeurs d’applications très populaires (Uber, sites de rencontres ou de ventes privées, etc) qui peuvent, ou ont parfois rémunéré leurs partenaires à l’installation. En effet, pour que la fraude soit rentable, il faut qu’un nombre suffisamment important d’individus ayant été artificiellement « taggués » comme des cliqueurs fournis par le fraudeur, installent ensuite de manière naturelle ou organique l’application. Cette installation à la base organique est ensuite considérée comme une installation venant du partenaire et est à ce titre rétribuée. L’éditeur victime de la fraude rémunère donc alors des installations organiques ou venant par exemple de campagnes TV.

Certaines solutions d’attribution mobile ont des systèmes de détection des pratiques de click flooding basés sur l’analyse du temps s’écoulant entre le clic enregistré (qui est un faux clic) et le moment de l’installation de l’application.

Un annonceur témoigne sur son exposition au click flooding et sa gestion d’autres formes de fraudes :