Définition : Click bombing AdWords

Le click bombing AdWords est une pratique qui consiste à générer un plus ou moins grand nombre de clics sur les annonces d’un concurrent de manière à ce que celui-ci subisse des clics inutiles qui lui sont facturés par la plateforme.

La pratique, évidemment peu recommandable, présente potentiellement plusieurs avantages pour son auteur.
– L’annonceur concurrent dépense inutilement du budget marketing
– Ses annonces ne sont éventuellement plus diffusées si un seuil quotidien est atteint
– L’annonceur suivant ses résultats va être découragé dans son usage de la plateforme et y renoncer ou baisser ses enchères
– Le concurrent malhonnête a le champ libre sur les SERPs (notamment s’il s’attaque à plusieurs concurrents)

Bien sur, cette pratique est « basique » et Google met en place des systèmes pour détecter ce type de fraude et classe alors ces clics en clics incorrects non facturés à l’annonceur. Les annonceurs étudiant ce type de comportement peuvent également blacklister certaines adresses IP pour la diffusion de leurs annonces.

Par nature, l’ampleur de ces phénomènes est difficile à mesurer. On considère généralement que de 10 à 15 % des clics AdWords pourraient être frauduleux. Cependant tous ne relèvent pas de pratiques de concurrents et peuvent être liés à des fraudes d’éditeurs AdSense.

Il est probable que la fraude « bien réalisée » notamment effectuée par des être humains puisse surtout se produire dans des environnements B2B ou pour de petits acteurs de niche ou locaux en B2C. En effet, les coûts  au clic sont souvent plus importants, les volumes de requêtes plus modestes et les annonceurs moins vigilants et moins initiés. Une pratique anti-concurrentielle déloyale manuelle et bien organisée peut donc y avoir plus d’effets.

Dans le contexte AdWords, le terme de click bombing n’est pas forcément le plus adapté car contrairement au cas du click bombing AdSense, le but n’est pas forcément que les clicks frauduleux soient faits en masse et détectés.