Définition : Uberisation

Le néologisme d’uberisation a généralement été utilisé pour désigner le phénomène par lequel une start-up ou un nouveau modèle économique lié à l’économie digitale peut à priori menacer et remettre en cause rapidement un vieux modèle de l’économie « traditionnelle ».

On parle, ou parlait, d’ubérisation par analogie avec les deux modèles Uber (VTC et Uber Pop) censés remettre en cause et menacer l’activité des taxis traditionnels. On associe parfois l’expression de NATU au processus d’ubérisation.

On peut également estimer, qu’en partie, le modèle BlaBlaCar pourrait uberiser la SNCF.

Si le terme avait existé, on peut également considérer la quasi-disparition des gratuits de petites annonces face au site Leboncoin, comme un phénomène d’ubérisation abouti. On notera que le terme est devenu « désuet » ou pour le moins, moins pertinent, depuis les nombreuses difficultés rencontrées par Uber en 2017. Si le phénomène à décrire reste d’actualité, Uber n’en est peut-être plus l’illustration la plus pertinente.

Désormais, certains lui préfèrent parfois le néologisme d' »Amazonification » construit selon la même logique mais qui correspond à une menace qui elle s’est incontestablement confirmée.

Une présentation bien conçue sur les phénomènes d’ubérisation :




15 secteurs touchés par le phénomène d’ubérisation et recensé en juin 2016 par ‘l’Observatoire de l’Ubérisation« .


uberisation2

 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn