Définition : Taux de clic email / newsletter

Le taux de clics email est généralement calculé en rapportant le nombre de clics uniques obtenus lors d’une campagne d’email marketing au nombre de messages parvenus théoriquement à destination. Ainsi, si 10 000 emails sont considérés comme délivrés lors d’une campagne et que 1000 destinataires ont au moins cliqué une fois sur le message, le taux de clics sera de 10%. Lorsque le taux de clics est basé par défaut sur les clics uniques, et c’est le cas le plus fréquent, le taux de clics est en fait un taux de cliqueurs.

Le taux de clics est calculé au niveau de la plateforme d’emailing  par le biais de redirects insérés automatiquement dans les liens figurant dans le message (voir à ce sujet « Comment les clics sont détectés et mesurés sur un email ou newsletter ?« )

La valeur des taux de clics observés est très variable car elle dépend fortement du type de message et du secteur d’activité. Le taux de clic dépend aussi de l’action recherchée à travers le clic. Les taux de clics correspondant à un achat potentiel sur une newsletter marchande sont ainsi naturellement plus faibles que ceux étant liés à une simple consultation d’article à partir d’une newsletter d’un site éditorial.

Un spam ayant passé les filtres peut enregistrer un taux de clic inférieur à 0,05 % alors que certaines campagnes peuvent parfois dépasser les 20 ou 30%, voire plus, pour des newsletters de titres de presse. Le taux de clics moyen (ou cliqueurs) enregistré auprès des plateformes d’emailing membres du SNCD était de 6,41 % pour l’année 2016.

Comme le taux d’ouverture, le taux de clics peut être fortement impacté par la qualité d’un fichier et les opérations de nettoyage opérées. Si les abonnés inactifs ou fantômes ne sont jamais enlevés, le taux de clics va naturellement baisser dans la durée.

Utiliser les taux de clics dans une logique de veille concurrentielle ou de benchmark est donc délicat puisqu’ils dépendent beaucoup des domaines, des pratiques de personnalisation et de l’hygiène de liste. Le taux de clics est par contre précieux pour le pilotage interne et les pratiques d’A/B testing emailing. Il peut être complété par le taux de réactivité.