Définition : Social commerce

Le social commerce peut être défini comme l’utilisation des réseaux sociaux à des fins de développement des ventes.

Il s’agit alors d’une définition large du social commerce dont la mise en place peut se faire sur les réseaux sociaux, sur les sites de ventes ou même en points de vente physiques. Dans ce cadre, le social commerce intègre donc les ventes effectuées directement sur les réseaux sociaux (marginales), mais également l’utilisation de toutes les applications de partage et de recommandations sociales pouvant se faire sur un site ou en point de ventes et qui représentent l’essentiel du potentiel du social commerce.

Cette définition très large revient à ne pas réellement faire de distinction entre le social commerce et le social marketing et à considérer qu’un simple « j’aime » sur une page Facebook de marque relève du commerce social.

Dans un sens plus strict on peut également considérer le social commerce comme l’utilisation des réseaux sociaux pour obtenir directement des transactions. Il s’agit alors essentiellement de l’intégration d’espaces marchands sur les réseaux sociaux (f-store), de boutons d’achats ou d’intégrer une dimension sociale à l’achat (co-shopping, achat partagé ou simultané, etc..).

Comme de nombreux termes du marketing digital à la mode, le social commerce n’a pas vraiment de définition faisant plus ou moins l’unanimité et son périmètre est très variable.

Sur un sujet proche, voir également Facebook commerce.

Un exemple d’expérimentation originale dans le domaine du social commerce :



 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn