Définition : Marketing d’influence

Le marketing d’influence ou « influence marketing » est, dans l’usage du terme désormais le plus courant, l’ensemble des pratiques qui visent à utiliser le potentiel de recommandation des influenceurs, entendus le plus souvent au sens d’influenceur digital.

A l’origine orienté vers les membres de communautés ou forum les plus actifs, le marketing d’influence vise désormais les blogueurs les plus reconnus sur leur thématique, les utilisateurs de réseaux sociaux les plus suivis sur Facebook ou Twitter ou les youtubeurs établis. Les relations presse peuvent également être considérées comme une « vieille forme » de marketing d’influence.

Difficile à quantifier, le marketing d’influence est une technique et un marché qui se développent fortement. Ce développement est notamment favorisé par la croissance de l’audience des influenceurs (phénomène de l’individu média), par la relative liberté des formes de présence des marques et produits (voir recommandations ARPP en illustration) et par le pouvoir de prescription / influence des individus utilisés comme supports. Il est également favorisé par la baisse d’audience de la presse et de la TV (à un degré moindre) notamment sur les cibles jeunes. Il est ainsi très probable que des transferts de budgets annonceurs se fassent de manière notable de la presse au marketing de l’influence, notamment dans le secteur mode et beauté.

Différentes techniques, pour certaines inspirées des relations presse ou relations publics, peuvent être utilisées dans le cadre du marketing d’influence. On peut citer entre autres :
– communiqués à destination des blogueurs et autres e-influenceurs
buzzkit
posts de blog sponsorisés
post sociaux sponsorisés ou « incités »
placement produit Youtube
voyages influenceurs
takeover de compte
– création d’une web série influenceur hébergée sur la chaîne de l’annonceur / partenaire
– invitations événements
– échantillon, essais gratuits,..


Le marketing d’influence peut être géré par l’annonceur ou le plus souvent être confié à une agence ou plateforme spécialisée. On notera également que le marketing d’influence peut donner lieu à un débat sémantique visant à distinguer les notions d’influence et d’audience ou celles de visibilité et d’influence.

Pour aller plus loin sur le sujet, voir également le glossaire spécialisé consacré aux RP et au marketing d’influence.

Un exemple de potentiel du marketing d’influence (la photo de Selana Gomez qui compte plus de 100 millions d’abonnés sur Instagram a été « likée » plus de 5 millions de fois) :

marketing-influence2

 

Quand un magazine de presse féminine se « défend » face au marketing de l’influence :



 

L’exemple de la blogueuse de mode chinoise Becky Li ayant vendu 100 Mini Coopers en 5 minutes sur WeChat :



 

Une prise de parole intéressante évoquant les différences de nature et d’effets recherchés entre le « nouveau » marketing d’influence et le « vieux » marketing d’influence entendu dans un sens plus RP / lobbying :



 

Deux témoignages d’annonceurs sur leurs pratiques d’influence marketing digitales :



 

Une petite étude de cas d’une campagne de marketing d’influence Youtube :



 

Un autre exemple de campagne de marketing d’influence :



MNSTR – Case Study : Warner Bross, un buzzkit monstre from MNSTR on Vimeo.

 

Les recommandations de l’ARPP pour le marketing d’influence :



 

Les données d’une étude publiée en 2018 et consacrée aux influenceurs digitaux et à leurs relations aux marques :



 

Un autre exemple intéressant de stratégie et dispositif d’influence :



 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn