Définition : Bad buzz

Un bad buzz est un phénomène de « bouche à oreille » négatif qui se déroule généralement essentiellement sur Internet et qui est le plus souvent subi ou provoqué par une action initiale de la marque. Désormais, l’audience initiale des bad buzz est générée sur les réseaux sociaux, mais ils peuvent dans certains cas générer également des reprises sur les médias traditionnels.

Les sources de bad buzz sont nombreuses et variées. Le bad buzz peut être une action de marketing viral qui est peu appréciée ou détournée par les internautes ou être lié à une annonce de la marque ou organisation créant la polémique comme par exemple l’annonce de licenciements.

Il peut également s’agir des conséquences d’un dysfonctionnement ou du résultat d’une action entreprise par un individu mécontent d’une marque ou entreprise (voir plus particulièrement la notion de vengeance consommateur).

Une analyse des bad buzz 2016 dans le cadre d’un livre blanc édité par Visibrain et Reputatio Lab :



 

Ci-dessous une vieille action de Buzz pour Poweo qui a tourné en bad buzz en 2007 à cause du mauvais exemple des doigts dans la prise donné aux enfants.

Un célèbre exemple de bad buzz créé à l’initiative d’un client mécontent d’une compagnie aérienne et vu près de 15 millions de fois sur YouTube :



 

Ci-dessous un bad buzz « historique » datant des premières années de l’Internet et généré par un internaute sur son blog à propos d’un modèle d’antivol moto qui s’avérait pouvoir être ouvert par un simple stylo. Le bad buzz a coûte plusieurs millions de $ en rappels produits et coûts d’image et a donné lieu à une représentation devenu célèbre d’un phénomène de propagation de bad buzz dénommé le « Kryptonite Blogstorm ».



Le Kryptonite Blogstorm :

badbuzz5

 

Un autre exemple de schématisation simple du phénomène de bad buzz :


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn