Définition : Vidéo virale

Une vidéo virale est une vidéo diffusée sur Internet et dont l’essentiel de l’audience est obtenu par un phénomène de recommandation ou de bouche à oreille.

Le plus souvent, une vidéo virale est une vidéo à vocation publicitaire placée sur un site de marque ou sur une plateforme vidéo (YouTube, Dailymotion, Vimeo, etc) et pour laquelle on souhaite bénéficier d’une audience qui provient d’un phénomène de recommandation / bouche à oreille plus ou moins spontané.

Normalement, lorsqu’une campagne virale est réussie, l’essentiel de l’exposition publicitaire ou audience provient du phénomène de viralité et n’est donc pas acheté sous formes de bannières, d’affichages vidéos payants, de liens commerciaux, voire même de spots TV). Des achats d’espaces ou de diffusions sont cependant éventuellement réalisés en phase de lancement pour déclencher la mécanique virale (phase de seeding).

La plupart des vidéos virales utilisent comme ressort l’humour ou un caractère plus ou moins spectaculaire comme c’est le cas par exemple pour les vidéos Redbull.

Pour certaines vidéos dites virales, il est difficile de faire la part des choses entre l’audience achetée et l’audience résultant du phénomène de viralité. D’autre part certaines font également l’objet d’une diffusion sous forme de spots TV.

Dans les faits, de nombreuses vidéos virales postées sur Internet ont finalement une audience finale très restreinte lorsque la mécanique virale ne prend pas.

Certaines vidéos virales n’ont pas un objectif publicitaire pour une marque donnée à l’initiative de la campagne, mais un objectif de « personal branding » ou de création de revenus publicitaires comme par exemple pour les vidéos virales de Rémy Gaillard.

Il est à noter que certaines vidéos virales de particuliers connaissent un grand succès sans que celui-ci soit forcément toujours recherché et sans qu’il y ait réellement un objectif marketing ou publicitaire. Certaines de ces vidéos virales peuvent même parfois être préjudiciables à la marque et constituer un « bad buzz« .

Quelque soit leur succès, l’audience des vidéos virales n’est généralement sans commune mesure avec les audiences obtenues par une campagne TV. La valeur intrinsèque du contact / exposition n’est cependant pas la même et probablement d’une valeur nettement supérieure pour les expositions obtenue par une démarche de lecture volontaire de la part de l’internaute.

Quelques exemples de marques connues pour l’utilisation de vidéos virales :







 

Un exemple de phénomène de vidéo virale préjudiciable à une marque et vue près de 15 millions de fois sur YouTube :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn